.

Jean-François Rauzier apporte une nouvelle dimension à la photo plasticienne : il crée des paysages oniriques dans lesquels se rencontrent l’infiniment petit et l’infiniment grand. Cet amoureux des détails entremêle éléments fictifs et réels de sorte que l’observateur ne puisse déméler le vrai du faux. L’arrivée du numérique lui permet de construire des puzzles virtuels à grande échelle et de se jouer des espaces et du temps. Rencontre avec l’inventeur de  l »hyperphoto.
Marie Louchard.

oc-tv

Laisser un commentaire